Interdiction de l'affichage sur les portes de bureau - lettre au vice-recteur aux infrastructures

13 décembre 2013

Vendredi 13 décembre 2013, AM.

M. Éric Filteau

Vice-recteur aux finances et aux infrastructures


Le présent message concerne une interdiction d'affichage sur les portes de bureau des professeurs du pavillon Lionel Groulx et du pavillon Maximilien Caron.


Le syndicat a été informé de la mise en circulation d'une consigne rédigée par la direction des immeubles à l'intention de tous les occupants de ces pavillons. Ce message est joint à la présente.


La consigne de la direction des immeubles fait référence à un règlement datant de 1988. Il est demandé aux professeurs notamment, de retirer tout affichage sur leurs portes de bureau et sur les murs environnants avant le 20 décembre 2013. Le communiqué annonce que les affiches qui n'auront pas été retirées à cette date seront enlevées par l'équipe de la direction des immeubles.


Il s'agit là d'une situation incongrue pour les professeurs, car depuis plusieurs dizaines d'années les portes des bureaux des professeurs sont un lieu de communication scientifique et académique avec la communauté universitaire. Cette pratique bien connue permet de diffuser de grandes quantités d'informations pertinentes. En outre, les professeurs ont ainsi l'occasion de communiquer avec les étudiants de tous les cycles, de faire connaître leurs activités savantes, leur appartenance à divers groupes scientifiques locaux, nationaux et internationaux. Les collègues utilisent aussi leur porte de bureau pour annoncer des événements académiques d'intérêt, comme des colloques, congrès, séminaires, tables rondes, et activités diverses.


Les portes des bureaux sont donc depuis toujours des lieux privilégiés de communication universitaire. Plus encore, ces portes sont un lieu d'expression de la liberté académique des professeurs protégée par la Charte et la convention collective. Cette tradition est précieuse et nécessaire dans une université riche et dynamique comme la nôtre.


Pour le SGPUM, il n'y a pas lieu de changer d'aussi bonnes habitudes, d'autant plus qu'en ce moment, il ne semble pas qu'aucune urgence ne puisse justifier de procéder manu militari au retrait de toutes les affiches sur les portes de bureaux des collègues.


Au nom des collègues que je représente, je vous demande de surseoir dès maintenant à cette initiative de la direction des immeubles et je demande aussi à vous rencontrer à ce sujet dès le retour de la période des fêtes. Cette rencontre serait l'occasion de faire le point sur cette question et notamment d'évaluer les mesures à prendre de manière paritaire si des difficultés particulières ont pu se présenter au sujet de l'affichage sur les portes de bureau des collègues.


Je vous remercie à l'avance de votre collaboration et demeure à votre disposition pour tous renseignements complémentaires.


Cordialement,


Jean Portugais
Président du SGPUM

voir plus de déail
  • Événements
  • Dates repères
  • Autres
Conventions et ententes Statuts et règlements Procédure des assemblées