La négociation peut enfin se concentrer sur nos conditions de travail

14 janvier 2015

La négociation peut enfin se concentrer sur nos conditions de travail

Le rejet massif des offres patronales par l’assemblée générale du SGPUM, le 9 décembre 2014, a provoqué un déblocage à la table de négociation : l’abrogation de la clause DG 1.01, qui permettait à l’employeur de contester la primauté de la convention collective sur les règlements, statuts, politiques ou autres directives administratives de l’Université.

Pour le SGPUM, la correction de cette anomalie était fondamentale, car il apparaissait absurde de négocier une entente collective que l’employeur pouvait ensuite modifier à sa guise.

Sur cette base, la négociation peut enfin s’orienter vers la recherche d’une entente sur les conditions de travail des professeurs. Un fossé important continue d’exister entre les demandes prioritaires des professeurs et le dépôt patronal du 28 novembre rejeté par l’Assemblée.

  • Régime de retraite négocié.
  • Remplacement des départs.
  • Rémunération équitable, comparable et compétitive.
  • Reconnaissance de la tâche d’encadrement.
  • Statuts de professeur sous octroi (PSO) et de professeur de formation pratique (PFP).
  • Soutien au travail professoral.


NÉGO EN ACTION - numéro 13 - 14 janvier 2015

LIRE LE BULLETIN NÉGO EN ACTION, NUMÉRO 13, 14 janvier 2015


voir plus de déail
  • Événements
  • Dates repères
  • Autres
Conventions et ententes Statuts et règlements Procédure des assemblées