Le billet du clinicien - Dre Hélène Michaux

07 décembre 2016

Dans le cadre de la grève des professeurs cliniciens de médecine vétérinaire, le SGPUM publie le Billet du clinicien, une initiative des collègues destinée à sensibiliser la communauté à la réalité de leur situation au travail.

Mercredi 7 décembre 2016.

Après avoir travaillé en clinique privée, je suis venue de France en 2011 pour réaliser un an d’internat dans votre faculté, en médecine et chirurgie des gros animaux. Dans ce domaine, la Faculté de Médecine Vétérinaire est de renommée mondiale, je ne vous l’apprends pas. Puis, j’ai intégré la clinique ambulatoire bovine en 2012 avec l’envie et la fierté de faire partie du corps enseignant de cette faculté renommée, mais aussi avec motivation, dans le but d’enseigner mes connaissances cliniques aux étudiants tout en servant une clientèle avec laquelle il me faisait plaisir de travailler. De surcroit, l’équipe ambulatoire bovine y est formidable et j’y ai été très bien accueillie.

J’ai été embauchée au départ, en connaissance de cause, pour des remplacements de congés maternité et de sabbatique. J’occupe depuis 4 ans un poste qui en réalité n’en est pas un, cumulant des contrats de 1 an, puis de 6 mois, de 1 an, puis encore de 6 mois, et enfin dernièrement de 2 ans.  J’avais demandé une durée de deux ans avant de signer le contrat actuel avec l’Université, car la vie personnelle étant compliquée avec des contrats de 6 mois. J’ai donc vécu, et je vis toujours, ces renouvellements de contrat qui font en sorte que, comme pour les autres professeurs cliniciens, je suis sur un siège éjectable ... en permanence !

C’est donc avec un l’espoir d’obtenir une réelle place au sein de la faculté de médecine vétérinaire que j’ai abordé le processus de syndicalisation avec mes camarades cliniciens et cliniciennes.

Je suis extrêmement déçue puisque je sens que la direction de l’Université ne semble pas considérer l’énergie que chaque clinicien investit chaque jour dans notre mission : un enseignement et un service à la clientèle de qualité optimale. Ces mêmes choses qui contribuent à la renommée internationale  de la faculté de médecine vétérinaire. J’espérais que  cela me permettrait d’être considérée au même niveau que les membres du corps professoral dans ce qui a trait à l’enseignement et au service de notre clientèle, ainsi qu’au fonctionnement de la faculté. 

Nous voudrions seulement faire réellement partie d’une Faculté de médecine vétérinaire, fière de proposer un corps professoral stable et riche dans la diversité de ses compétences.

Je ne suis plus du tout certaine que c’est aussi votre volonté, pire que cela, je me demande si votre réel désir n’est pas d’aller dans le sens inverse pour des raisons qui nous sont inconnues. Comme si mon travail au sein de votre faculté depuis plus de 4 ans était futile, fictif et ne méritait pas d’être reconnu. Comme si vous n’accordiez aucune importance finalement à chaque clinicien dans son entièreté, ce même clinicien qui interagit avec les clientèles et qui les fidélise. La fidélisation n’est pas possible quand l’équipe est un système de pions que la direction déplace. C’est une équipe STABLE caractérisée par des membres reconnus par leur direction et par les étudiants, une équipe de cliniciens qui sentent qu’ils appartiennent à une même entité et à laquelle la clientèle s’attache tant pour des raisons humaines que parce qu’elle reconnait qu’il s’agit de personnel compétent. Rappelons-nous que sans cette clientèle, l’enseignement clinique au sein de la faculté devient impossible. Je pense donc qu’il ne faut pas négliger le rôle PERMANENT des cliniciens dans la fidélisation de cette clientèle au risque finalement de négliger l’enseignement clinique. Sans cet enseignement clinique, la faculté de médecine vétérinaire perd son atout majeur qui contribue à sa réputation.

Confraternellement,

Dre Helene Michaux

Clinique ambulatoire bovine

Faculté de médecine vétérinaire

voir plus de déail
  • Événements
  • Dates repères
  • Autres
Conventions et ententes Statuts et règlements Procédure des assemblées