Les problèmes de gouvernance au Régime de retraite de l'UdeM

24 septembre 2013

La question de la gouvernance du Régime de retraite de l’Université de Montréal (RRUM) est une préoccupation soutenue du SGPUM depuis plusieurs années. Par gouvernance, nous entendons l’administration saine et ouverte du bien d’autrui conjointement assumée par les parties contractantes, en l’occurence le promoteur et les participants du régime et leurs représentants légaux.

Les représentants des professeurs au Comité de retraite ont régulièrement questionné les pratiques de gouvernance au RRUM au sein du Comité de retraite. Plus récemment, le SGPUM a eu un échange de correspondance avec le Conseil de l’Université, tentant ainsi d’interpeler le promoteur du Régime de retraite sur des enjeux de gouvernance que le SGPUM estime être très importants.

Dans ce contexte, le SGPUM analyse les différents éléments reliés aux problèmes de gouvernance du RRUM. Le texte du mémoire du SGPUM analyse les problèmes de gouvernance sous l'angle des aspects structurels et fonctionnels du régime de retraite. Cette analyse comporte trois parties : d’abord une analyse du problème structurel de fond du RRUM, ensuite un examen des « règles du jeu » au Comité de retraite qui mettra en lumière les vives préoccupations du SGPUM au sujet des problèmes de gouvernance et enfin une description des conséquences défavorables de la structure actuelle (politique de placement, gestion des prestations, fonctions administratives, personnel interne) du point de vue d’une saine gouvernance.

Une seconde analyse suivra cet automne dans un document distinct, au sujet du fonctionnement stricto sensu du RRUM, notamment les problèmes relatifs aux aspects règlementaires et procéduraux, de même que sur l’administration du régime de retraite (i.e. : assemblées des membres, capitalisation, etc.).

Les efforts économiques que nous faisons tous pour maintenir ce régime de retraite en bon état sont considérables, soit un versement d'environ 10% du salaire annuel à la caisse, et cela en sus de la part équivalente versée par l'employeur, ce qui représente au total un peu plus de 20% de la masse salariale.

Considérant la valeur des intérêts des professeurs à la caisse de retraite, soit plus de la moitié d'un actif qui dépasse les 2,5 milliards de dollars, cette réflexion mérite une réflexion collective élargie de la part de tous les professeurs du SGPUM.

L'Assemblée générale annuelle du RRUM ayant lieu le 25 septembre à 15h30, ce document est sans doute une occasion pour les professeurs de s'approprier les questions vives qui touchent à notre régime de retraite collectif.

Lire le mémoire du SGPUM intitulé : Les problèmes de gouvernance au Régime de retraite de l'Université de Montréal, septembre 2013.



voir plus de déail
  • Événements
  • Dates repères
  • Autres
Conventions et ententes Statuts et règlements Procédure des assemblées