Vers un vote d’affiliation à la Fédération québécoise des professeurs et professeures d’université (FQPPU)

29 mars 2017

Lors de l’Assemblée générale du SGPUM, mercredi 19 avril 2017, les professeures et professeurs membres du SGPUM auront à se prononcer lors d’un vote sur l’affiliation du SGPUM à la FQPPU.

La FQPPU regroupe l’ensemble des associations et syndicats de professeurs d’université au Québec.

Nous proposons ici des questions et des réponses au sujet de cette affiliation.

Qu’est-ce que la FQPPU ?

« La Fédération québécoise des professeures et professeurs d’université (FQPPU) est un organisme à vocation politique dont la mission globale est d’œuvrer au maintien, à la défense, à la promotion et au développement de l’université comme service public et de défendre une université accessible et de qualité. Fondée le 16 mai 1991, la FQPPU regroupe 15 syndicats et associations rassemblant plus de 5 000 professeures et professeurs des universités du Québec.

Instance de concertation et d’action syndicale démocratique, la Fédération est vouée à la défense et à la promotion des intérêts de ses membres et de l’institution universitaire. Respectueuse de l’autonomie de ses affiliés, elle agit comme porte-parole sur toutes les questions touchant l’enseignement supérieur et la recherche, le statut et le développement de l’université comme service public. » (site de la FQPPU)

Pourquoi un vote d’affiliation à la FQPPU ?

Parce que le SGPUM est un syndicat autonome, mais actuellement isolé par rapport aux mobilisations des autres professeurs d’université.

Parce que les transformations actuelles au sein du réseau universitaire nécessitent des alliances politiques et syndicales susceptibles d’exercer une influence sur les décideurs et les gouvernements.

Parce que la solidarité de l’ensemble des professeurs du Québec est requise pour plusieurs enjeux collectifs des professeures et professeurs d’université (conditions de travail, financement de la recherche, transformations des universités, défense de la liberté académique, etc.). 

Parce que la FQPPU, dont le SGPUM a déjà été membre jusqu’en 2006, est en mesure d’exercer un réel poids politique sur l’échiquier national.

Parce que la FQPPU regroupe l’ensemble des associations et syndicats de professeurs d’Université au Québec (ne manquent que le SGPUM et le SPUL) :

  • AIPSA - Association des ingénieurs-professeurs des sciences appliquées de l’Université de Sherbrooke
  • APBM-MAUT - Association des Professeur(e)s et Bibliothécaires de McGill / McGill
  • APBU - Association des professeurs/seures de Bishop’s University / Association of Professors of Bishop’s University
  • APEP - Association des professeurs de l’École Polytechnique de Montréal
  • APPENAP- Association des professeures et professeurs de l’École nationale de l’administration publique
  • APUC-CUFA - Association des professeurs de l’Université Concordia / Concordia University
  • SPINRS - Syndicat des professeurs/es de l’Institut national de la recherche scientifique
  • SPPTU - Syndicat des professeures et des professeurs de la Télé-université
  • SPPUQAC- Syndicat des professeures et professeurs de l’Université du Québec à Chicoutimi
  • SPPUQAR - Syndicat des professeurs et des professeures de l’Université du Québec à Rimouski
  • SPPUQTR - Syndicat des professeurs et des professeures de l’Université du Québec à Trois-Rivières
  • SPPUS- Syndicat des professeures et professeurs de l’Université de Sherbrooke
  • SPUQ - Syndicat des professeurs et professeures de l’Université du Québec à Montréal
  • SPUQAT - Syndicat des professeures et professeurs de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
  • SPUQO - Syndicat des professeures et professeurs de l’Université du Québec en Outaouais


Le SGPUM avait pourtant quitté la FQPPU, non ?

Oui, en 2006, le SGPUM et ses membres étaient insatisfaits de la représentativité de notre groupe au sein de la fédération (seulement 2 votes au Conseil fédéral), de la gestion financière de la fédération qui présentait des problèmes et enfin surtout des communications qui étaient déficientes avec les membres.

Cependant, la FQPPU a mené des réformes importantes de son fonctionnement qui ont corrigé les problèmes que le SGPUM soulevait en 2006 :

  • institution de droits de vote proportionnels à la taille des organisations syndicales
  • reddition de compte de ses dépenses auprès du Conseil fédéral
  • communications efficaces et nombreuses (site web, communiqués, revue de presse)


La FQPPU est-elle dynamique et efficace ?

La FQPPU a démontré son efficacité dans d’importants dossiers universitaires ces dernières années :

  • la Fédération a participé de façon influente au Sommet sur l’enseignement supérieur en 2013;
  • elle a produit l’étude de référence au Québec sur le financement des universités (CFU);
  • elle été conviée aux consultations publiques du Gouvernement du Québec lors de réformes et de projets de loi divers;
  • elle intervient auprès des gouvernements et auprès des médias relativement à toutes les questions qui concernent l’enseignement supérieur et la recherche;
  • elle soutient le développement de la recherche par ses interventions auprès des organismes subventionnaires;
  • elle réalise des études, diffuse ses analyses et publications et fait valoir les points de vue des membres lors de colloques, de séminaires ou d’autres évènements publics;
  • elle produit aussi  des études, des rapports, des enquêtes sur différents sujets concernant les professeures et professeurs d’université et le rôle de l’institution dans la société (cf. infra). 

Voici quelques publications de la FQPPU :

  • Les transformations des conditions d’exercice de l’enseignement universitaire (2016)
  • Le financement de la recherche universitaire au Québec (2016)
  • Une classification des universités québécoises fondée sur le système de la Carnegie Foundation for the Advancement of Teaching (2016)
  • Femmes et pouvoir dans les universités québécoises (2013)
  • Quatre documents issus d’une recherche sur la condition professorale dans les universités québécoises :
  1. L’enseignement et la formation. Communiquer…marchander. (2016)
  2. La recherche et la création. Chercher, créer… surproduire. (2015)
  3. La collégialité et la gestion. S’organiser… se faire organiser. (2015)
  4. Le défi des conciliations. S’épanouir… s’épuiser. (2014)

Une revue de presse quotidienne, dynamique et très riche du monde universitaire nationale et international.  (Paper.li).

La FQPPU peut-elle soutenir financièrement les organisations membres en difficulté ?

Oui. La FQPPU s'est dotée d'un Fonds de réserve pour l'aide financière aux syndicats membres.  Ce fonds est créé afin que la FQPPU puisse venir en aide à un syndicat membre qui aurait besoin temporairement de liquidités ou qui ferait face à des difficultés financières, notamment à la suite d’une grève ou d’un lock-out dans son établissement.

Pourquoi un vote en Assemblée générale du SGPUM est-il requis ?

Parce que les Statuts du SGPUM confient à l’Assemblée générale du SGPUM le pouvoir de décider « de toutes propositions visant à affilier le syndicat à une fédération ou

confédération de syndicats ou d’associations, ou à l’en désaffilier ».

Faudra-t-il augmenter nos cotisations syndicales ?

Oui. Le taux de cotisations actuel est de 0,75% du salaire annuel au SGPUM.

La participation à la FQPPU exige une cotisation de 0,14% du salaire annuel.

Il faudra donc ajuster à la hausse nos cotisations annuelles si nous devenons membres de la fédération.

Quels seront les droits politiques du SGPUM au sein de la FQPPU ?

14 votes au Conseil fédéral

3 sièges au Conseil fédéral

1 siège de membre sans droit de vote au Comité exécutif (NB : les élections de l'exécutif étant récentes, le Fédération nous offre un tel siège temporairement, jusqu'aux prochaines élections)

1 membre au Comité des relations de travail

Possibilité de participer aux autres comités de la Fédération.

Par ailleurs, comme tous les syndicats membres, le SGPUM préserve son autonomie et ses pouvoirs actuels en devenant membre de la FQPPU.

L’affiliation du SGPUM à la FQPPU serait de quelle durée ?

La durée de l’affiliation est indéfinie et se poursuit jusqu’à ce que l’assemblée générale du SGPUM décide de voter la désaffiliation.

Une fois l’affiliation adoptée par le SGPUM, le Conseil fédéral de la FQPPU, qui regroupe des représentants des 15 syndicats membres prendra un vote au sujet de la demande du SGPUM de s’affilier.  Le SGPUM a déjà reçu plusieurs messages favorables à l’affiliation  du SGPUM de la part des autres membres de la FQPPU.

***

Retrouvez ici toutes les nouvelles publiées en mars/avril 2017 dans le cadre de la tournée des unités, du bilan et des perspectives de l'application de la convention collective


voir plus de déail
  • Événements
  • Dates repères
  • Autres
Conventions et ententes Statuts et règlements Procédure des assemblées